×
Accueil > Mots-clés > squelette_habillage > article_une
article_une

La boite à outils du médecin libéral

article_une

Articles

  • Nouvelles obligations de télédéclaration
    23 février, par Richard TALBOT

    Les télédéclarations de revenus sont obligatoires depuis déjà quelques années pour l’URSSAF et la CARMF.
    La CARMF avait bien réussi à la mettre en place, mais pas l’URSSAF, qui continuait à nous envoyer une incompréhensible déclaration papier 2 fois par an.
    C’est désormais changé : tout se fera désormais por une déclaration unique commune qui se fera sur le portail de Net-Entreprises.
    Prenez les devants, (on est jamais trop prudent !) et créez donc (ou réactivez, c’est peut-être déjà fait) votre compte (...)

  • LA PRESCRIPTION D’ARRÊT DE TRAVAIL : Un certificat à risque pour le médecin
    8 février, par Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP, Pierre NEVIANS

    Chère Consoeur, Cher Confrère,
    Chaque mois les Conseils Départementaux de l’Ordre reçoivent leur cortège de plaintes autour de la rédaction des formulaires d’arrêt de travail par les médecins, essentiellement les généralistes.
    L’assurance maladie est également mobilisée depuis des années sur le sujet en raison d’une croissance jugée "trop forte", ce qui a motivé le vote par les parlementaires d’un arsenal juridique répressif (MSAP, MSO...) et la défense en retour de la Cellule Juridique de la FMF, dont j’ai (...)

  • L’OPTAM et l’OPTAM-CO sont contre-productifs pour l’installation dans les régions déficitaires.
    9 février, par Richard TALBOT

    Les CPL sont utiles, même si leur travail reste malheureusement souvent ignoré et invisible. Nos représentants y font un travail de fourmi toujours recommencé pour défendre les libéraux.
    En voici un nouvel exemple avec la CPL 76.
    En l’occurence elle met le doigt là où ça fait mal : l’installation des spécialistes en secteur II.
    Si les nouveaux installés veulent prendre l’OPTAM ou l’OPTAM-CO, ils sont limités pour leur dépassements (article 41.1 de la Convention) :
    le taux de dépassement applicable ne (...)

  • Les Diafoirus de la Cour des Comptes
    9 février, par Richard TALBOT

    La Cour des Comptes a publié le 7 février 2018 son rapport annuel.
    A l’intérieur de celui-ci, 37 pages consacrées à la politique vaccinale en France. Non pas à sa pertinence économique, ce qui correspondrait à sa compétence, mais à sa pertinence médicale. Les "Sages" de la rue Cambon sortent là tout d’un coup de leur mission première et jouent les Diafoirus.
    Et dans ce chapitre consacré à la politique vaccinale, la Cour recommande entre autre de "revenir sur la suspension de l’obligation de vaccination (...)

  • La délégation des tâches existe, la CPAM l’applique tous les jours !
    10 septembre 2017, par Richard TALBOT

    À l’heure où l’on parle régulièrement de délégation de tâches entre les médecins et les professionnels para-médicaux et où le débat est souvent passionnel à ce sujet, on ne se rend pas compte que la CPAM a déjà depuis longtemps mis en œuvre la délégation des tâches pour décharger ses services en utilisant les médecins libéraux, qui effectuent maintenant une partie du travail qui devrait être dévolu au Service Médical des Caisses ou même au personnel administratif.
    Et cette évolution s’est faite insidieusement si (...)

  • La CPAM 27 nous confirme que le délit statistique est bien une escroquerie … des Caisses
    2 février, par Richard TALBOT

    La FMF l’affirme depuis longtemps, les procédures "disciplinaires" à l’encontre des médecins jugés trop gros prescripteurs d’arrêt de travail ne reposent sur aucune base solide.
    En effet on peut faire dire tout et n’importe quoi aux chiffres, il suffit de les tordre dans le bon sens. Les "statistiques" des caisses ne tiennent compte ni du profil de la patientèle, ni du lieu d’exercice, ni de la pénibilité du travail, ni des accidents de travail … en bref d’aucun élément médical.
    Et c’est la CPAM 27 (...)

  • Modifications des cotisations Assurance Maladie et CSG : quel impact pour les médecins libéraux ?
    30 juillet 2017, par Richard TALBOT

    Ce sont deux des mesures phares annoncées par le candidat puis par le Président Emmanuel Macron : la disparition de la cotisation Assurance Chômage et de la part salariale de la cotisation d’Assurance Maladie, compensée par une hausse de la CSG, et la disparition du RSI.
    Les avantages d’après le gouvernement sont : une augmentation du pouvoir d’achat des actifsune universalisation de la couverture chômage pour tous les secteurs d’activitéune meilleure répartition de l’effort de solidarité nationale (...)

  • Ne prenez pas de risque avec les sports à risque.
    18 août 2017, par Richard TALBOT

    Durant la torpeur estivale et juste avant la rentrée sportive, les ministres de la santé et des sports ont conjointement signé l’Arrêté du 24 juillet 2017 fixant les caractéristiques de l’examen médical spécifique relatif à la délivrance du certificat médical de non-contre-indication à la pratique des disciplines sportives à contraintes particulières, qui est paru au JO le 15/08/2017.
    Autant dire que les médecins et les patients auront peu de temps pour se mettre à jour avant le rush des certificats de la (...)

  • CSG, avantages conventionnels et baisse de charges : Analyse et propositions de la FMF
    17 janvier, par Jean-Paul HAMON, Olivier PETIT, Richard TALBOT

    8 janvier 2018
    Le 05 septembre 2017 Monsieur Edouard Philippe, Premier Ministre, a fait à Dijon des annonces sur les bas revenus et la compensation de la hausse de CSG concernant les travailleurs indépendants.
    Madame Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, a apporté le lendemain des précisions concernant les Praticiens et Auxiliaires Médicaux Conventionnés (PAMC) car, pour ceux-ci, les prises en charge existantes des avantages conventionnels empêchent l’application des mesures telles (...)

  • Lutte contre les déserts médicaux : les solutions existent et sont simples
    20 juillet 2017, par Jean-Paul HAMON

    Paris, le 19 juillet 2017 - 2,5 millions de français vivaient dans un désert médical en 2015, une situation que les pouvoirs publics constatent sans proposer de solutions autres que la télémédecine. Jean-Paul Hamon commente « Les déserts médicaux ne sont pas une fatalité. Mettre en place des offres de télémédecine ne changera pas la donne ni le sentiment réel d’abandon. Une régulation téléphonique ou une vidéo peuvent contribuer à rassurer le patient, mais les gens ont besoin de voir un médecin et les (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 140

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top