×
 

Actualités

Les Diafoirus de la Cour des Comptes

Publié le 9 février 2018, par Richard TALBOT (Admin)

La Cour des Comptes a publié le 7 février 2018 son rapport annuel.

A l’intérieur de celui-ci, 37 pages consacrées à la politique vaccinale en France. Non pas à sa pertinence économique, ce qui correspondrait à sa compétence, mais à sa pertinence médicale. Les "Sages" de la rue Cambon sortent là tout d’un coup de leur mission première et jouent les Diafoirus.

Et dans ce chapitre consacré à la politique vaccinale, la Cour recommande entre autre de "revenir sur la suspension de l’obligation de vaccination contre la grippe des professionnels de santé" qui "revêt un caractère encore accru d’exemplarité".

Effectivement légalement l’obligation de vaccination anti-grippale pour les professionnels de santé est inscrite dans l’article L3111-4 du Code de la Santé Publique depuis 2005, mais a été suspendue par décret depuis octobre 2006.

En dehors du fait que la Cour des Comptes se découvre magiquement des compétences là où elle n’en a aucune, on peut se demander :

  • en quoi les professions de santé, plus que d’autres catégories socio-professionnelles, se doivent-elles d’être exemplaires ?
  • en quoi il est prouvé que la vaccination des professions de santé est un facteur de protection de la population ?
  • qui va payer ? jusqu’à il y 5 ans, les médecins devaient se payer leur vaccin anti-grippal s’ils souhaitaient se vacciner, et à l’heure actuelle rien n’est prévu pour le personnel des cabinets médicaux.
  • pourquoi les médecins et pas les bouchers ou les boulangers, les facteurs, les enseignants, le personnel des crèches, les banquiers, bref tous ceux qui cotoyent le public et sont aussi une source de contagion grippale ?

Rappelons que la dernière fois que l’autorité publique s’est mêlée de l’organisation de la vaccination anti-grippale, le résultat a été un fiasco total.

La FMF, qui reste elle dans son champ de compétence, rappelle à la Cour des Comptes qu´elle fait depuis des années des propositions argumentées de rationalisation du coût de la santé en France, qu’elle pourrait utilement étudier pour s’en inspirer.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top