×
 

Actualités

La suppression du CICE c’est moins d’emplois possibles pour les cabinets libéraux.

Publié le 3 novembre 2017, par Richard TALBOT (Admin)

L’article 8 du PLFSS 2018 met en place le remplacement du CICE par une baisse de 6% des charges patronales pour les emplois rémunérés moins de 2,5 SMIC.

En théorie, ça peut sembler séduisant et simplificateur, 6% de réduction automatique des charges patronales au lieu de demander un crédit d’impôts de 6% : enfin une simplification administrative pour un résultat qui semble neutre au premier abord.

Dans la réalité il n’en est rien : on échange une réduction d’impôt de 6% contre une baisse de charge certes, mais qui va aboutir à une réduction du BNC donc à une hausse d’impôts.

Calcul rapide pour visualiser les choses :

Soit un emploi à 18 000 € de salaire brut annuel (soit un SMIC)

Le CICE représentait 1080 € de réduction d’impôt

Le nouveau dispositif 1080 € de réduction de charges, donc de BNC supplémentaire, mais, à la tranche marginale d’impôts de 30% qui est leplus souvent la règle chez les médecins, 324 € d’impôts supplémentaires, et même 1404 € en réalité puisque la réduction du CICE disparaît.

Certes, pour les malheureux 0,3 ETP de chaque praticien français, ça ne représente plus que 421 € d’impôts supplémentaires, mais ce n’est quand même pas de nature à encourager l’embauche de personnel dans les cabinets médicaux. Il y aurait pourtant là un vivier d’emplois important, comme la FMF le réclame depuis longtemps en militant pour un forfait structure digne de ce nom.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top