×
 

Actualités

Le PLFSS est aux déserts médicaux ce que Donald Trump est au climat

Publié le 18 décembre 2017, par Jean-Paul HAMON

Déserts médicaux : Le PLFSS est aux déserts médicaux ce que Donald Trump est au climat : une vision passéiste , refusant de voir la réalité et seulement limité au clientélisme local

Le 19 décembre, à 14H30, la FMF est convoquée devant la commission des affaires sociales pour donner son avis sur les déserts médicaux. La chose est cocasse car le PLFSS vient d’être voté et nos députés n’ont soutenu aucun amendement proposé par la FMF concernant justement les déserts médicaux.
Le PLFSS est aux déserts médicaux ce que M TRUMP est au climat : une vision passéiste , refusant de voir la réalité et limitée au seul clientélisme local.
La vraie question est que les Français n’ont plus accès aux soins sur une partie tellement large du territoire qu’il vaudrait mieux parler d’oasis médicaux là où les soins sont encore assurés.
Contraints ou surpayés, les jeunes médecins n’iront pas travailler 45H par semaine dans un endroit où il faut 6 mois pour avoir un rendez-vous avec un neurologue ou 3 mois pour un cardiologue. Ni dans un endroit où il n’y a ni école, ni poste, ni transport en communs.

La FMF a donc décidé de ne pas se rendre à l’Assemblée Nationale pour exposer une énième fois ses propositions et se contentera de les rappeler ici :

  • Rendre la médecine libérale attractive
  • Faire cesser le harcèlement de Nicolas Revel contre les médecins libéraux
  • Faire connaitre la médecine libérale aux étudiants et en urgence aux internes en fin de cursus car ce sont eux qui s’installeront rapidement..
  • Rendre la médecine libérale attractive c’est améliorer les conditions d’exercice
    • Avoir un secrétariat présentiel et/ou un assistant médical et des locaux corrects pour accueillir correctement les patients
    • Faire cesser le harcèlement des caisses et notamment les fameux délits statistiques
    • Valoriser la maitrise de stage pour faire connaître aux étudiants l’exercice libéral pour que les jeunes n’aient plus peur de s’installer.
  • Inciter les internes à faire leur cursus en zone démographiquement faible
    • en doublant leur salaire,
    • en les logeant
    • et en payant leur transport
  • Inciter les jeunes à l’installation
    • en leur accordant une couverture sociale et maternité identique aux salariés au moins pendant les 5 premières années d’installation .

Inciter les médecins à mutualiser leur fichier pour assurer la coordination et la continuité des soins, c’est la première étape au regroupement des médecins, regroupement qui n’est n’est pas toujours possible dans les zones désertées en population où l’état s’est désengagé.
En 3 ans et avec un plan massif d’investissement il y a encore une petite chance d’enrayer la chute démographique .
La Télémédecine pourra permettre de compenser la présence de certaines spécialités dans des zone reculées, pédopsychiatrie, dermatologie, médecine vasculaire, ne devra pas être un sous médecine rémunérée la moitié d’un acte et devra pouvoir bénéficier d’un haut débit sur l’ensemble du territoire.

La FMF est consciente de la gravité de sla situation mais est fatiguée de ne pas être écoutée alors que ses propositions sont sur la table depuis plus de 10 ans.
Nos députés n’ignorent pas non plus qu’une épidémie de grippe commence et notre Ministre de la santé a demandé aux médecins libéraux d’être à leur cabinet.

http://www.fmfpro.org/jean-paul-hamon-invite-de-lci-le-13-10-la-lutte-contre-les-deserts.html

http://www.fmfpro.org/en-creuse-le-pari-reussi-d-une-petite-commune-pour-lutter-contre-les.html

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top