×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 07-01-2018

Publié le : 7 janvier 2018

Je vous souhaite une belle année 2018. Elle nous apportera à tous de bons moments, qu’il nous appartiendra de ne pas masquer par d’autres soucis.

Ce Point Hebdo sera seulement technique, avec deux informations utiles.

L’apparition au 1er janvier de nouveaux tarifs. Les plus importants sont :

  1. MTR à 15 euros pour le médecin traitant qui reçoit l‘un de ses patients à la demande du 15 (ou 116 117). Mais pas les autres patients, ni par d’autres types de régulation. Et bien-sûr, la MTR ne s’applique pas durant la Permanence Des Soins (PDSA).
  2. MUT à 5 euros pour le médecin traitant qui envoie à un correspondant un patient à voir dans les 48 heures. Et pour ledit correspondant, MCU à 15 euros. Attention, cette MCU ne vaut pas pour les psychiatres (qui ont déjà une cotation spécifique dans ce cadre), ni surtout pour les actes techniques (radiologie, angiologie, …).
  3. Nouveau modificateur O à 80 euros pour les chirurgiens et anesthésistes, qui peuvent enfin coter une majoration pour les actes effectués en urgence la journée.
  4. Plus anecdotique : TDT à 15 euros pour chacun des médecins, lors d’une communication entre nouveau et ancien médecins traitants d’un patient entrant en EHPAD (par téléphone ou télémédecine), et la 1ère cotation d’acte de télémédecine : TTE à 25 euros pour l’avis du Médecin Traitant à la demande d’un professionnel en EHPAD.

Et la déclaration des indicateurs de la ROSP (Rémunération sur Objectifs de Santé Publique) et du forfait structure, à faire sur votre Espace Pro avant le 31 janvier. Je vous rappelle qu’Apicrypt est une messagerie sécurisée agréée pour ce forfait structure (mais il faut envoyer une attestation). Cette année, les pédiatres vont bénéficier pour la première fois de la ROSP pédiatrique, mais probablement bien moindre qu’annoncée par le Directeur de la CNAM Nicolas Revel. Il faut dire que les Caisses ont parfois du mal avec les chiffres, puisqu’un confrère a eu la surprise de découvrir que la CPAM lui annonçait une télétransmission pour 121% de ces actes. Devant tant de zèle, on peut espérer qu’il touchera une surprime !

En revanche, rien de nouveau pour la compensation de la hausse de CSG. On ne sait toujours pas comment va s’y prendre le gouvernement pour ne pénaliser AUCUN médecin.

A bientôt pour les infos de cette année 2018.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top